le thym

LE THYM

Gage de fidélité, la légende veut que le thym soit né des larmes de la belle Hélène, reine de Sparte, dont l’enlèvement par Pâris déclencha la guerre de Troie. Des larmes transformées en herbes parfumées des dieux. Le thym, plante solaire, apporte vigueur et protection. Il était autrefois cloué en croix sur les portes le jour de la Saint-Jean. C’est également un symbole d’amour durable et de fidélité.

Le thym est connu depuis l’Antiquité. Il apportait son parfum aux momies égyptiennes. Les grecs le faisaient brûler dans les temples pour les dieux.

Aux Moyen-Age, les plus riches ne sortaient jamais sans une branche de thym fixée à leurs habits. Elle repousse les mauvaises odeurs, et éloigne les microbes et autres bactéries venant du peuple…

Symbole de douceur et de force, le thym est représenté surmonté d’une abeille sur les oriflammes des chevaliers, motif brodé par leurs dames.

Dans le midi, il est planté devant la porte pour conjurer le mauvais sort, et elle est assez puissante pour éloigner le diable lui-même. On croyait par ailleurs, qu’en porter sur soi stimulait la créativité et attisait le courage

17.jpg

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site