le noyer

 

Contrairement aux grecs qui , dans leur mythologie, l'associent à la mort et à de nombreuses croyances populaires qui le considèrent comme malfaisant, le noyer se présente pour les romains comme un arbre généreux. Un épisode de la seconde guerre punique, vers 210 av J.C , justifie cette réputation. Tite-live rapporte que lors du siège de la ville de Casilinum par Hannibal, les assiègés mourraient de faim. L'armée romaine tenta de leur faire parvenir des tonneaux de blé par le fleuve traversant la ville mais ils furent interceptés par les assaillants. Elle eut alors l'idée de jeter des noix qui, portées par le courant, sauvèrent les assiégés. C'est ainsi que le noyer fut baptisé , jovis glans, gland dejupiter, expression à l'origine de son nom botanique :"juglans".

Carya, le noyer

En Laconie, Dionysos fut l'hôte du roi Dion et tomba amoreux de la plus jeune de ses filles, Carya, mais ses deux soeurs jalouses avertirent leur père. Le dieu les frappa de folie et les changea en rochers. Carya, morte subitement, peut-être de tristesse ,fut métarmaphosée par lui en noyer. Artémis elle même en apporta la nouvelle aux Laconiens, lesquels par la suite érigèrent à Artémis Caryatis un temple dont les colonnes sculptées en forme de femmes et dans du bois de noyer furent appelées caryatides.

En Italie, les sorcières dansaient sous un noyer au moment de pratiquer leurs rites secrets.

Les noix attirent la foudre, évitez d'en porter durant un orage électrique.

Si quelqu'un vous donne un sac de noix, tout vos voeux seront réalisés.

noyer-abbaye-de-sablonceaux-1.jpg

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×