la ciguë

La grande ciguë,

8.jpg

conium maculatum ou ciguë tachetée est une plante bisanuelle de 1 à 2 m de haut qui pousse souvent en colonie dans les sols argilo-calcaire. Ce n'est qu'au cours de sa croissance que les feuilles froissées développent une odeur vireuse, évoquant l'urine de souris. La tige principale épaisse ,lisse, creuse est vert clair, marquée de taches violacées dans sa partie inférieure.

Toutes les parties de plantes contiennent plusieurs alcaloïdes ( donc coniine et coniceine) poisons violents et volatils dont les effets sont voisins du curare, par inhibition des terminaisons nerveuses sensitives. Cette concentration est nettement plus forte sous le climat méditérranéen que sous les climats nordiques.

Les alouettes, rouges gorges et les cailles ont la réputation de les consommer sans danger. Cette consomation rend leur chair toxique pour les animaux carnivores ou les amateurs de gibier. Cette intoxication porte le nom de coturisme.

Dans la Grèce antique, la grande ciguë rentrait dans la composition du brevage empoisonné donné aux comdamnés à mort, dont le cas le plus célébre fut Socrate.

Symptômes : au bout d'une heure hypersalivation, mydriase, éblouissement, diurèse importante, obscursissement de la vue, vertiges, maux de tête violent, vomissement, douleur cardiaque, tremblements, soif intense sans pouvoir déglutir ni parler. Les muscles volontaires et le diaphragme se paralysent progressivement. Léthargie alterne avec convulsions. La mort survient au bout de 3 à 6 heures. L'esprit reste lucide jusqu'à la fin. En cas d'ingestion, faire vomir au plus tôt la personne et hospitaliser.

La petite ciguë

Persil des chiens, aethusa cynapium. Peut être confondue avec la carotte quand elle fleurie, une différence entre la carotte et la petite ciguë : les bractées sous l'ombelle de la carotte remontent vers le haut comme pour dire " si tu me manges, je te fais du bien (cerveau)" et les bractées de la petite ciguë sont droites vers le bas pour dire " si tu me manges, je t'envoie sous la terre". Les feuilles de la petite ciguë peuvent être confondues avec le persil ou cerfeuil. Dans un jardin où l'on sait que la petite ciguë peut pousser, on plantera le persil dans un endroit bien nettoyé et marqué, ou on plantera le persil dans un pot.

Les symptômes d'intoxication,dus à la confusion des feuilles, se manifestent par des vomissement répétés, des troubles gastro-entérites, des vertiges. De très fortes doses induisent un engourdissement des membres, des troubles cardio-respiratoire pouvant conduire à la mort. Les intoxications sont rarement mortelles car les feuilles ne sont pas consommées en grande quantité, du fait de leur goût désagréable.

2-2.jpg800px-aethusa-cynapium-inflorescence.jpg

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site