définition


Une plante tinctoriale est une plante dont certaines parties peuvent servir à préparer des colorants et des teintures grâce à certaines propriétés chimiques de la plante , en particulier le tanin.

Celles-ci sont utilisées généralement pour teindre des fibres textiles naturelles, laine, coton, soie, lin, mais peuvent servir aussi comme colorants alimentaires ou corporels, maquillage, ou peintures rituelles.

Des centaines d'espèces de plantes ont été utilisées par l'homme pour teindre les vêtements, certaines depuis la plus haute antiquité, mais leur usage à presque totalement disparu depuis le début du XXéme siècle avec l'apparition des colorants de synthèse.

Selon la plante, on utilisera l'écorce, la feuille, la fleur ou la racine. Le traitement de la plante sera donc différent avant la chauffe. L'écorce et les racines sont tremper dans l'eau avant cuisson. Les fleurs et feuilles seront utilisées peu de temps après la cueillette.

La cuisson se fait progressivement ; mettre les plantes dans l'eau froide puis porter à ébulition , les faire cuire pendant une heure environ.

Lorsque le jus de la plante convient pour la teinture, on enlève les plantes en filtrant. Laisser refroidir, mettre la laine et refaire bouillir de 20mn à 2h en remuant. Egoutter, laisser refroidir, puis rincer à sa température. Faire sécher à l'air libre.

La méthode la plus fréquente est de faire bouillir le composant coloré , mais attention la couleur du jus n'est pas forcément la couleur de la fibre teintée.

Il ne faudra pas oublié avant toute teinture, de mordancer la fibre ou par l'alun ( avant teinture) et le sulfate de cuivre, le sulfate de fer après teinture.

La teinture à froid ou la teinture par fermentation est difficile à réaliser. Les parthes, phéniciens, hébreux et égyptiens connaissaient bien cette technique car le climat du Moyen-Orient permet une température assez haute pour entraîner la fermentation.

Les gaulois utilisaient des lichens à orseille.

Les plantes à tanin, en présence de de sels de fer donne une coloration brun-vert ou brun-bleu. Leur utilisation pour le tanage des peaux et la teinture remonte à la préhistoire.

Deux réactions chimiques spécifiques des tanins donnent leur importance en teinture; la première donne gris et des noirs en présence de sels de fer. La deuxième réaction chimique dû à un processus d'oxydation dans un bain faiblement basique, donne une couleur rouge-brun.

La teinture aux tanins garde une grande solidité aux lavages et à la lumière.

Les plantes à tanin = le chêne, le châtaigner, l'aulne, le sumac, le pistachier, l'aigremoine.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site