verveine officinale

La verveine officinale

L'herbe sacrée, herbe aux enchantements, herbe aux sorciers, herbe au foie.

Dans la Rome antique, elle servait à nettoyer et à lustrer les autels dédiés à Jupiter. Symbole de paix, les ambassadeurs romains en portaient une courronne sur la tête ou un bouquet à la main. C'était la "verbanariï. Quand un traité était signé, chaque représantant des deux camps le frappait avec la verveine. Du temps des druides, elle passait pour guérir les blessures d'armes.

Elle servait aussi dans la confection des philtres d’amour. Pour prédire l’avenir on inscrivait sa question sur une feuille, et exposées au vent, les feuilles qui ne s’envolaient pas « correspondaient à une réponse favorable ».

La verveine servait aussi à jeter des sorts ou les lever.

Dans le langage des fleurs, elle est synonyme d’annonce de mariage.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site