carline acaule

Carline acaule

Les paysans se servaient de ses feuilles pour faire cailler le lait et dans certaines régions son receptacle était mangé comme le coeur d'artichaut; ils la prennent aussi pour barométre.

Cette plante est devenue rare, elle est protégée.

La médecine d'autrefois classait sa racine parmi les antidotes ou contrepoisons ou les morsures de serpents.

La légende serait qu'un ange aurait divinement révélé cette herbe à Charlemagne pour " chasser la peste de son camp comme étant singulière contre la contagion d'icelle maladie" d'où le nom de carline qu'évoque celui de l'empereur Carolus Magnus.

carline4.jpg

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site